#1 02-09-2006 05:46:22

jmleray
Tagglers
Lieu: Rome
Date d'inscription: 27-01-2006
Messages: 1000
Site web

Stratégies de diffusion de contenu

J'extrapole du message de Lafleur dans un autre fil :

Lafleur a écrit:

Surtout, je crois que le futur n'est pas aux optiques "site", mais aux stratégies de diffusion de contenu.

J'aimerais fouiller ce concept, et approfondir l'idée que « le futur n'est pas aux optiques "site", mais aux stratégies de diffusion de contenu. »

Qu'est-ce que tu entends exactement, Lafleur, et qu'est-ce que vous en pensez ?

J-M

Hors ligne

 

#2 02-09-2006 19:20:53

Lafleur
Survivors
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 08-07-2005
Messages: 1715

Re: Stratégies de diffusion de contenu

En gros, ce que je veux dire, c'est qu'un site n'est qu'un vecteur parmi d'autres pour diffuser un contenu (catalogue marchand, information, idées, etc.).

Si on place a priori le site Internet en position centrale dans sa stratégie ("je veux accroître mon traffic sur mon site"), on se prive de beaucoup de solutions, de relais, etc. On se tourne vers de l'hasardeux (un "gros" site) et une baisse de traffic, un éternuement de Google, un piratage, un mauvais choix dans les supports pub, un concurrent avec un site encore plus gros qui débarque équivalent à une perte de revenus immédiate.

En changeant de point de vue, en disant que ce qui est central, c'est le catalogue, l'information ou l'idée, des relais et des leviers pour leur diffusion apparaissent immédiatement. C'est bien mieux dans le cas de marchands ayant la plus grosse partie de leur activité hors-ligne par exemple, dont un objectif en ligne peut être d'accroître la fréquentation de leurs magasins.

Ca fait un peu fumeux comme ça, mais ça marche wink En fait j'invente rien : c'est juste prendre un point de vue qui rend ce qui existe plus clair et permet, à mon avis, de faire de meilleurs choix. Je prépare un exposé bien détaillé bien chiadé bien construit, je compte le sortir en janvier 2007.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 R. Andersson